Le marché du cannabis est légal en France

Le cannabis attire de nombreux consommateurs pour différentes raisons. Le marché a vite conquis de nombreux entrepreneurs dans le monde, dont en France. Même si le marché est toutefois légal, un flou juridique autour du CBD existe toujours sur le sol français.

Une drogue douce assumée comme un business

Le cannabis est considéré comme une drogue douce consommée à travers le monde. Certains le consommant pour ses effets psychotropes, mais d’autres considèrent que cette drogue possède des vertus médicinales. Pour limiter la consommation illégale de cette drogue, de nombreux ont fait le choix de la légaliser. En France, cette décision a permis à de nombreux entrepreneurs d’ouvrir des boutiques spécialisées. L’ouverture de ces shops requiert une autorisation particulière. Les boutiques  légales donnent l’opportunité aux consommateurs du cannabis d’acheter différents types de cannabis et d’en consommer en toute légalité en respectant la dose acceptée à chaque achat et l’âge requiert. 

Un engouement pour du cannabis au taux de 0,2 % de THC

En France, l’achat, la vente ainsi que la consommation du cannabis demeurent illégaux. Toutefois, si sa consommation un aspect récréatif, c’est-à-dire avec un taux de THC inférieurs à 0,2 %, le ministère de la Santé indique que cette consommation est  légale. En effet, à ce taux, les produits consommés n’engendrent aucun effet psychotrope. Suite à cette annonce, les commerçants légaux proposent le cannabis sous différentes formes et goûts :

  • Plantes.
  • Huiles.
  • Tisanes.
  • Liquides.
  • Aliments et bien d’autres encore.

Le profit autour d’un flou juridique

Le marché a depuis connu un véritable succès et les commerces commencent à se multiplier. En revanche, ils profitent d’un flou juridique qui pourrait se confirmer dangereux pour la poursuite de leur activité. Certes, la loi autorise les produits possédant un taux inférieur à 0,2 %, mais les opérateurs ne peuvent pas toutefois bénéficier d’une publicité. En effet, il se trouve que des poursuites pour présentations de stupéfiants attendent ceux qui promulguent officiellement les produits comme des substituts de cannabis ou encore comme des éléments aux vertus thérapeutiques. Avec l’engouement des clients autour de ce commerce, l’État pourrait envisager de clarifier ce flou juridique, qui provoquerait alors la fermeture de ces établissements.

À travers le monde et notamment en France, des personnes aux multiples profils consomment le cannabis et tentent l’expérience autour du CBD, le cannabis légal. Cette tendance va-t-elle perdurer ? Cela reste encore à voir, mais en tout cas pour le moment, le business se développe et vu l’engouement, les choses devraient encore se développer d’ici les prochaines années. Les opérateurs tout comme les consommateurs attendent à ce que ce marché connaisse un développement durable, mais attendons de voir ce que l’État va proposer comme mesure d’accompagnement de ce marché nouvellement rendu légal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*