Les bonnes manières à apprendre pour introduire le cannabis dans votre cuisine

À notre époque, l’intérêt pour la cuisine est de plus en plus répandu et les émissions de téléréalité en témoignent. L’amour pour la cuisine et le cannabis peut bien être réuni en introduisant petit à petit cet ingrédient dans vos préparations culinaires. Quelques erreurs sont toutefois importantes à prendre en compte pour éviter tout désagrément et toutes mauvaises expériences.

La préparation

Notez tout d’abord quele cannabis est liposoluble et non hydrosoluble. Pour qu’il fasse de l’effet en libérant le THC, il faut le chauffer et le mélanger avec de l’huile, de la graisse, du produit laitier ou du beurre. Pour faire plus simple, préparez auparavant une huile ou un beurre cannabique puis utilisez ce mélange dans vos plus belles préparations. Les idées de recettes sont immenses et les possibilités sont illimitées, il suffit juste de trouver la bonne manière d’ajouter le cannabis dans vos plats. Sucré ou salé ; cru ou cuit ; en entrée, en plat ou encore en dessert ; le cannabis est toujours le bienvenu.

Évaporation et température

Dans la cuisine du cannabis, il est toujours important de recouvrir vos plats du couvercle durant la préparation des recettes à l’aide de beurre de cannabis afin d’éviter que la vapeur qui s’échappe emporte avec elle le THC et le reste des cannabinoïdes.

La température est également un autre point à tenir en compte, car le cannabis se cuisine à basse température. En effet, une grande partie des cannabinoïdes se perd si on dépasse les 160º C, cela signifie pourtant une perte des effets recherchés.

Doses

La patience doit être de mise en consommant des plats à base de cannabis, car le cannabis met du temps à donner des effets, contrairement en le fumant. Si le cannabis ingéré ne génère pas d’effets avant une heure, il apporte toutefois des effets plus importants, ainsi pour éviter tout excès, il est indispensable de savoir contrôler la dose exacte. Pour consommer le cannabis, il faut compter entre 2 et 10 grammes par personne, mais tout dépend aussi du seuil de tolérance de chacun.

Pour commencer cette expérience, il convient toujours d’aller petit à petit. Toute exagération peut vous conduire à vivre une mauvaise expérience. La prudence doit toujours être mise en avant quand vous cuisinez le cannabis. Petit à petit, vous allez apprendre votre seuil de tolérance et vous allez facilement trouver la dose idéale adaptée à vos besoins et à votre organisme. Certes, la bonne qualité du cannabis est un critère important pour introduire ce produit dans votre cuisine, mais bien gérer le dosage est beaucoup plus important, car l’important est de ressentir ses effets tout en préservant votre santé et votre bien-être.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*