Sélectionner une page

Partout, dans le monde, les lois relatives à l’huile de CBD semblent être en constante évolution. Par conséquent, toute information concernant l’état actuel des lois sur la marijuana ou ses produits dérivés est sujette à changement. Voyons un bref aperçu des lois actuelles relatives à l’huile de CBD au Royaume-Uni.

La légalité de l’huile de CBD à partir de chanvre sous forme de médicaments

Le chanvre industriel dans l’UE contient moins de 0,2 % de THC. Il ne relève donc pas du champ d’application de la loi de 1971 sur l’abus de drogues. Il est alors parfaitement légal de vendre de l’huile de CBD à base de chanvre. Il est toutefois illégal de faire sa publicité comme des médicaments. Par conséquent, de nombreux produits à base de chanvre sont annoncés comme des cosmétiques ou des suppléments nutritionnels. Il y a, cependant, certains détaillants spécialisés qui produisent de l’huile de CBD de qualité médicale avec les licences appropriées.

L’huile de CBD contenant plus de 0,2 % de THC sur ordonnance

Depuis le 1er novembre 2018, les médecins spécialistes du Royaume-Uni sont légalement autorisés à prescrire des médicaments à base de l’huile de CBD contenant plus de 0,2 % de THC. Ce changement, cependant, n’a pas satisfait les militants. Ils ont souligné qu’il y a tellement d’obstacles à l’obtention d’une prescription légale. Compte tenu de la couverture médiatique, le gouvernement doit prendre de nouvelles mesures. Il doit rendre les médicaments à base de l’huile de CBD plus largement accessibles. Compte tenu de la tendance internationale, il est tout à fait possible que cette loi puisse être mise à jour dans un avenir proche.

L’huile de CBD contenant plus de 0,2 % de THC sans une ordonnance valide

Les règles de l’UE prévoient que les marchandises doivent pouvoir circuler librement à l’intérieur des États membres. Mais il existe une exception à cette règle pour les marchandises qui sont totalement illégales dans un État donné. La logique sous-jacente est que l’État membre en question ne protège pas injustement ses propres producteurs de la concurrence. Mais il interdit simplement un produit pour une raison qu’il juge appropriée.

Les lois sur la publicité sur l’huile de CBD

La popularité croissante de l’huile de CBD suscite plus d’inquiétudes. Certains vendeurs trompent les consommateurs sur la qualité de leurs produits. Par exemple, certains mettent trop d’accent sur la teneur en huile de chanvre de la CBD. Cela implique qu’elle est essentiellement la même que l’huile de CBD. Il y a même eu des allégations de vendeurs infusant des huiles végétales standard avec une certaine quantité de CBD. Ils marquent cela comme étant équivalents à de l’huile de CBD. Ce genre de tactique est tout à fait illégal. Il serait passible de mêmes peines que toute autre forme de publicité trompeuse.